0 4 minutes 3 mois

Emprunter Malin vous propose une série de fiches pratiques sur l’investissement locatif intelligent. Choisir le bon régime fiscal pour réduire les impôts vise la détention de longue durée pour obtenir des prestations de retraite, notamment pour les successions transférables. Passez en revue les instructions liées à votre projet et posez vos questions dans les commentaires.

L’investissement immobilier locatif pour diminuer ses impôts

Lorsqu’une famille achète une maison à louer, le loyer qu’elle perçoit sera ajouté à son revenu imposable. Par conséquent, en tant que propriétaire et bailleur, il paiera plus d’impôts. Afin de l’encourager, la loi fiscale l’autorise à demander des subventions pour ses revenus locatifs ou à déduire toutes les dépenses liées aux opérations de location.

Mais cela ne suffit pas, et la pression fiscale freine souvent l’investissement dans l’immobilier locatif.

Dès lors, l’Etat leur met à disposition des mesures fiscales, et leur dégrèvement d’impôt est calculé sur la base du taux d’imposition applicable au prix de vente des biens immobiliers. Ce don fiscal est directement déduit du montant de l’impôt sur le revenu que la famille doit payer.

Ces investissements locatifs libres d’impôt sont disponibles dans certaines zones, et finalement, le taux de rendement entre une ville et une autre peut différer de plus de 20 %.

Pour en voir plus sur l’investissement locatif, visitez notre site.

Des revenus supplémentaires pour la retraite

Il est bien connu que nous dépensons plus d’argent en ne faisant rien. Mais après la retraite, on a envie de voyager, de s’adonner à sa passion préférée, et de saluer son petit-fils…

Dès lors, leur solution est simple : louer un investissement immobilier. Ils ont commencé à le faire à l’âge de 45 ans et le délai de remboursement des prêts bancaires était de 15 à 20 ans. Tout au long du semestre, ils utilisent leur épargne pour compenser la mensualité impayée. Une fois le prêt remboursé en totalité, le loyer perçu deviendra leur allocation de retraite.

Cela peut même arriver, mais ce n’est pas courant.Par rapport au prix du logement acheté, les loyers habituellement pratiqués dans les environs sont si élevés que le travail financier mensuel est presque nul. Vous pouvez également en acheter d’anciens et bénéficier ensuite d’une aide de l’État pour la remise en état. Le reste est financé par des prêts hypothécaires.

Se créer un patrimoine transmissible

Si les livrets bancaires et l’assurance-vie sont les outils d’épargne préférés des Français, ce ne sont pas de véritables solutions de retraite. L’assurance-vie peut être transformée en rente viagère, mais seule une partie de celle-ci sera transmise au conjoint survivant.

C’est dans ce contexte que l’investissement locatif apporte une solution durable.

Car le revenu d’appoint généré par le loyer, une fois le prêt entièrement remboursé, il représente un revenu d’appoint accompagné d’un aspect durable. En effet, après le décès de l’un des deux conjoints, les survivants ont continué à percevoir un loyer.

Puis quand ce sera à son tour de partir, la propriété sera transmise aux enfants. À cet égard, les couples bien payés choisissent de louer un investissement immobilier et de transmettre l’immobilier aux générations futures. Pour ce faire, ils peuvent utiliser les donations à effet de levier ou à nu de la Société Civile Immobilière.

Pour plus d’articles, visitez nos sites.