0 5 minutes 4 jours

L’acide urique est considéré comme une substance provenant de la destruction des cellules mortes et de la digestion. Il s’agit d’un déchet normal que produit l’organisme, du moment que ce dernier possède les moyens nécessaires pour le transformer et l’éliminer par voie urinaire. Lorsque l’acide urique s’accumule dans l’organisme sans être éliminé, cela provoque une hyperuricémie. Ce qui n’est pas bon pour l’organisme. Quels sont les traitements à adopter pour éliminer l’acide urique ? Découvrez la réponse dans le présent article.

Le régime strict et le traitement de fond

Une augmentation trop importante de l’acide urique dans l’organisme est mauvaise pour la santé. En effet, cela provoque la formation des cristaux d’urate de sodium. Ce qui peut être à l’origine de plusieurs pathologies dont 2 sont plus fréquentes. Il s’agit notamment de la goutte, généralement retrouvée chez les hommes après 40 ans, et des calculs urinaires chez ceux qui ont plus de 60 ans.

Lorsque le taux d’acide urique est trop élevé, le premier traitement auquel il faut se tourner est la régulation alimentaire. Cependant, il ne faut pas uniquement se limiter à cela. L’idéal serait d’adopter automatiquement un régime strict. Grâce à ce dernier, le patient peut diminuer le taux de 10 à 15 mg/l (taux normal). Pour y parvenir, il faut supprimer les aliments tels que :

  • La bière ;
  • L’alcool fort ;
  • Le fructose ;
  • La charcuterie ;
  • L’abat.

De même, vous devez alterner vos repas avec les viandes maigres et poissons blancs. Il serait également indispensable d’effectuer une activité physique régulière. Toutes ces recommandations doivent être suivies à vie.

Par ailleurs, il arrive parfois que le régime strict n’offre pas des résultats concluants. C’est-à-dire que le taux d’acide urique du patient est toujours élevé et qu’il souffre de la crise de goutte ou de calcul urinaire. L’idéal serait alors de se tourner vers un traitement acide urique de fond par allopurinol.

L’hydratation

Pour prévenir les récidives d’acide urique, la solution idéale reste l’hydratation alcaline. Pour y parvenir, les personnes souffrant de cette pathologie doivent boire en moyenne 1 à 2 l de vichy-st-yorre par jour. Cependant, la consommation doit être ajustée en fonction du ph de l’urine. Pour avoir ce dernier, il suffit de tester son urine grâce à une bandelette réactive. Lorsqu’il s’agit d’une hypertension artérielle, l’eau riche en sodium peut être substituée par les jus de citron pressés.

Par ailleurs, vous devez savoir que l’overdose d’acide urique provoquée par un défaut d’élimination peut être liée à une maladie génétique rénale. Il peut s’agir de l’abus de diurétique/laxatifs résultant en général de la surproduction. L’overdose d’acide urique peut également être ponctuelle pendant une forte alcoolisation. De même, elle peut être liée à une chimiothérapie, car en détruisant plus de cellules, cela peut augmenter mécaniquement les déchets uriques dans l’organisme. Cependant, dans tous les cas, l’hyperuricémie est consécutive à un comportement alimentaire délétère. Il peut s’agir de la malbouffe.

En somme, il existe 3 traitements pour contrer l’overdose de l’acide urique dans le sang. Les patients peuvent adopter un régime strict. En cas de non-satisfaction, ils doivent effectuer un traitement de fond auprès d’un spécialiste. Ils peuvent aussi s’hydrater convenablement.