0 5 minutes 4 mois

Le CBD, encore appelé cannabidiol, est une molécule présente dans le chanvre et le cannabis. Ayant un taux de THC quasi nul, il ne constitue pas une substance psychoactive. Le CBD ne crée donc pas d’addiction, n’a pas d’effet psychotrope et n’est pas nocif. De plus, il est classé parmi les compléments alimentaires. Vous pouvez vous en procurer sous différentes formes, mais la commercialisation de certaines d’entre elles est interdite. Comment alors la consommer ? Voici dans les lignes qui suivent les différentes façons de consommer du CBD sans vous inquiéter des risques pour votre santé.

Comment choisir un bon taux de CBD ?

Le cannabidiol est commercialisé sous différentes formes à savoir des formes de cristal, d’huile, d’e-liquide pour cigarettes électroniques de pâte, etc. Il en existe également sous forme brute : fleurs de CBD et feuilles de CBD. Mais ces dernières sont interdites à la vente et à la consommation en France. Il est recommandé de prendre le CBD sous forme d’huile. Le fait d’utiliser l’huile de CBD est le meilleur moyen de s’assurer que vous apportez à votre organisme tous les principes actifs du cannabidiol. Lorsque vous vous procurez du cannabidiol sous sa forme concentrée, vous avez le choix entre plusieurs dosages. Il est clair qu’il n’est pas possible de calculer de façon précise le dosage adapté à chacun. Vous devez toutefois prendre en compte certains paramètres afin d’être le plus proche possible du taux de CBD et de la posologie la plus adaptée à vos besoins.

Pour trouver le bon dosage, il n’y a pas de formule miracle ni de recette secrète. En réalité, le taux de CBD dont vous avez besoin dépend de vous et des raisons pour lesquelles vous souhaitez en consommer. Par conséquent, si vous prenez du cannabidiol pour des problèmes de stress ou d’insomnie, vous n’aurez pas besoin du même dosage ni de la même posologie que si vous en utilisez dans le cadre d’un traitement d’épilepsie ou de schizophrénie, par exemple.

Le dosage dépendra aussi de votre âge, de votre poids et surtout, de la manière dont votre organisme réagit à ces molécules. Il est donc possible que deux personnes du même âge et ayant la même corpulence réagissent différemment au même taux de CBD. Aussi, les consommateurs réguliers ou anciens consommateurs de cannabis ayant déjà habitué leur corps à de fortes doses de cannabidiol ne ressentiront probablement les effets du CBD que s’ils en consomment en très grande quantité.

Contre-indications ou effets secondaires lors de la consommation de CBD

Le CBD ne vous fait courir aucun danger, même en cas de consommation excessive, car il est non toxique. Néanmoins, sa consommation excessive lui fait perdre ses propriétés et il induit une réaction d’auto-inhibition.

Il peut arriver que vous ressentiez des effets secondaires bénins si la concentration du cannabidiol est trop élevée ou le dosage mal adapté. Ces effets secondaires se limitent généralement à un assèchement des muqueuses, des nausées, des somnolences, des étourdissements ou des diarrhées. Ce sont des symptômes qui sont sans grand danger et qui disparaissent très rapidement.

Pour finir, la consommation de CBD doit être évitée pour les femmes enceintes, les nourrissons et les très jeunes enfants pour des raisons de prudence. En outre, en cas de pathologie ou de traitement, il est recommandé d’en parler à votre médecin traitant avant de commencer à consommer du CBD.