0 5 minutes 2 mois

Saviez-vous que les kystes ovariens sont extrêmement courants ? En fait, presque toutes les femmes qui ont leurs règles ont au moins un kyste chaque mois dans le cadre de leur cycle. La plupart du temps, ces kystes se résorbent et vous ne vous rendez même pas compte de leur existence. C’est une autre histoire, cependant, si le kyste ne disparaît pas ou si des types de kystes problématiques se forment. Il est important de connaître les signes avant-coureurs des kystes ovariens pour pouvoir bénéficier des soins dont vous avez besoin.

Qu’est-ce qu’un kyste ovarien ?

Les kystes ovariens sont des poches remplies de liquide qui se forment dans ou sur vos ovaires. La plupart des femmes développent des kystes fonctionnels dans le cadre du cycle menstruel normal, lorsque les follicules responsables de la libération des ovules produisent des hormones. Ces kystes ne sont généralement pas symptomatiques et se résorbent d’eux-mêmes. Il existe d’autres kystes ovariens qui ne sont pas liés à vos règles. Ces types de kystes peuvent ou non provoquer des symptômes problématiques. Par exemple, les kystes dermoïdes, qui se forment à partir de cellules embryonnaires, peuvent devenir assez gros et entraîner un déplacement de l’ovaire. Quant au syndrome des ovaires polykystiques, il se caractérise par la présence de kystes multiples qui ont un impact négatif sur la fertilité et la santé générale.

Quels sont les signes d’un kyste ovarien ?

Comme il est possible d’avoir des kystes ovariens sans symptômes évidents, les kystes ovariens sont le plus souvent diagnostiqués lors de votre examen pelvien régulier. En effectuant des examens réguliers, vous pouvez détecter les kystes problématiques à un stade précoce, ce qui rend le traitement plus facile et plus susceptible de réussir.

Voici les sept principaux signes à surveiller en ce qui concerne les kystes ovariens :

1. Ballonnements

Des ballonnements ou une pression dans le bas de votre abdomen peuvent indiquer la présence d’un kyste ovarien. La sensation de ballonnement ou de pression peut aller et venir. D’autres raisons peuvent  causer le ballonnement, visitez ce lien pour plus de détails.

2. Douleur d’un côté

Au fur et à mesure qu’un kyste grossit, il peut créer une certaine gêne, en particulier du côté où se trouve l’ovaire affecté.

3. Douleur pendant les rapports sexuels

Les kystes problématiques peuvent provoquer des douleurs ou une gêne lors des rapports sexuels. D’autres problèmes, comme une MST, une inflammation ou un prolapsus, peuvent également rendre les rapports sexuels douloureux. Assurez-vous de partager vos symptômes lors de votre visite afin de garantir un diagnostic précis et un traitement efficace.

4. Problèmes de salle de bains

Si vous remarquez des changements inexpliqués dans vos selles ou vos mictions, un kyste ovarien pourrait en être la cause. Certaines femmes remarquent une augmentation de l’envie d’uriner, tandis que d’autres ont des difficultés à vider leurs intestins.

5. Douleurs inhabituelles pendant les règles

De nombreuses femmes ressentent des crampes ou une gêne à l’arrivée de leurs règles, mais si vous remarquez une douleur inhabituelle, un kyste pourrait être à l’origine du problème.

6. Saignement vaginal anormal

Les kystes ovariens peuvent entraîner des taches ou des saignements vaginaux inattendus entre les règles. Si vous avez des saignements irréguliers par ici les dispositions à prendre, un kyste pourrait en être la cause.

7. Douleur sourde dans le dos et les cuisses

Si vous ressentez une douleur sourde ou une douleur dans le bas du dos et des cuisses qui ne peut être expliquée par d’autres causes, il est temps de prendre rendez-vous chez votre gynécologue pour écarter la possibilité de kystes ovariens. Parfois, un kyste ovarien se rompt ou tord l’ovaire, entraînant de graves complications. Si vous présentez les symptômes suivants, consultez immédiatement un médecin :

  • Douleurs abdominales accompagnées de fièvre et de vomissements
  • Douleurs abdominales sévères apparaissant soudainement
  • Douleur abdominale accompagnée de vertiges, de faiblesse ou d’évanouissement
  • saignements abondants inexpliqués accompagnés de douleurs abdominales

Respiration rapide accompagnée de douleurs abdominales